La Raison du merveilleux à la fin du Moyen Âge et dans la première modernité

La Raison du merveilleux à la fin du Moyen Âge et dans la première modernité

 

merveilleux

 

La Raison du merveilleux à la fin du Moyen Âge et dans la première modernitésous la direction de Dominique de Courcelles, "Rencontres" Série Colloques, congrès et conférences sur la Renaissance européenne, n. 102, Paris, Garnier, 2019, 391 pp. ISBN 978-2-406-07915-6

 

À la fin du Moyen Âge et dans la première modernité, une « raison du merveilleux » se développe, fondée sur l’expérience, initiant l’essor de la pensée scientifique et une nouvelle créativité artistique, servant parfois la politique et la morale.

At the end of the Middle Ages and in early modernity, “the reason of the fantastic” develops, based on experimentation, initiating the rise of scientific thought and a new artistic creativity, sometimes serving politics and morality.

Allegati:
Scarica questo file (DcsMS04_publicite.pdf)DcsMS04_publicite.pdf[ ]198 kB
Scarica questo file (DcsMS04_tabmat.pdf)DcsMS04_tabmat.pdf[ ]52 kB

Cerca nel sito