Neiges du corps et neiges de l’esprit dans la poésie française de la Renaissance

Speziari neige

Dans la poésie française de la Renaissance la neige apparaît chez plusieurs auteurs et dans les contextes les plus variés, où elle est tantôt évoquée au sens propre, comme attribut de la montagne et comme symbole d’une nature hostile, tantôt au sens figuré comme métaphore de blancheur ou de froideur, voire de rigueur, dans le cas de la femme chantée par les poètes d’inspiration pétrarquiste. Cette contribution analyse ces différentes significations en les regroupant dans trois domaines principaux : la poésie amoureuse, avec une attention particulière pour les recueils de Ronsard ; la poésie de l’exil en Italie, avec Marot et Du Bellay ; et pour finir, la poésie scientifique, notamment dans l’œuvre de Jacques Peletier du Mans.  

 

Cliquez ici pour télécharger l'article.

Cerca nel sito