«Parfum de neige, parfum d’histoire, parfum d’ailleurs» nella trilogia degli tsar di Vladimir Volkoff

Vera neige ridotto

 

Enfant de l’émigration russe en France, neveu du grand compositeur Tchaikovsky, Vladimir Volkoff est l’auteur de plusieurs récits, de science-fiction, d’essais dédiés à la désinformation, de théâtre, de biographie et de nombreux romans axés sur l’histoire de la Russie, sur la Guerre Froide et sur la Guerre d’Algérie. Il écrit en anglais, en russe et principalement en français. Distingué avec le Prix Jules-Verne en 1963 pour Métro pour l'enfer et avec le Grand prix du roman de l’Académie Française en 1982 pour Le Montage, Volkoff reste le romancier secret, créateur d’un monde à soi, immergé dans un déséquilibre permanent entre la Russie «vaste plaine, riche en blé» et la France, pays énigmatique.

On se propose d’apporter, tout d’abord, des importantes et particulièrement intéressantes notices biographiques sur l’auteur, Russe par le sang et par sa langue maternelle et Français par sa naissance. Ensuite, l’étude portera sur la trilogie volkovienne: Les Hommes du Tsar (1989), Les Faux Tsar (1992) et Le Grand Tsar Blanc (1995). Dans le premier volume Volkoff raconte la germination de la crise que les historiens appellent le Temps des Troubles, de la mort d’Ivan le Terrible (1584) à l’avènement des Romanov (1613). Le deuxième roman retrace la fin de Godounov, les règnes des faux Dmitrij et le règne de Vassilij Chouïsky. Enfin, le dernier volume narre, sur le fonde d’une Russie déchirée du dedans et envahie par le dehors, les événements qui se déroulent en 1610 quand Vassilij Chouïsky se proclame tsar de toutes les Russies.

On essaiera de relire la trilogie volkovienne à travers le motif du blanc et, prenant en considération l’importance de la neige dans chacun des contextes historiques, on parcourra siècle par siècle le témoignage de l’amour de l’auteur pour l’histoire de ses origines et pour le pays de ses ancêtres.

 

Cliquez ici pour télécharger l'article

Cerca nel sito